Accueil * Sommaire * Pg préc * Pg suiv * Fin
Création de la paroisse Charles de Foucauld
En mai 2001, le Père Bruno DUCOUX, aumônier des élèves, -actuellement aumônier de la région de gendarmerie de Paris-, exprime par lettre à Monseigneur Patrick LE GAL, Évêque aux Armées Françaises ; le souhait de pouvoir « fusionner » les paroisses Saint PAUL et Sainte Jeanne d’ARC de COËTQUIDAN.

Les deux aumôneries seraient formellement réunies et placées sous le patronage de Charles de FOUCAULD - ancien Saint-Cyrien -. Le Père DUCOUX avait commencé son ‘cheminement’ vers le « Père Charles de FOUCAULD » en 1996, lorsqu’il était aumônier du lycée militaire de Saint-Cyr l’École. Affecté aux Écoles de Coëtquidan d’août 1999 à août 2002, il écrivait à ce sujet : « Les Élèves et les Écoles n’ont pas de Saint patron et une béatification ne viendra pas sans dévotion du peuple de Dieu. Il faut se mettre au travail ».

Ci-contre Saint Paul, en haut Sainte Jeanne d’Arc

Les deux chapelles ; en haut Sainte Jeanne d’Arc, en bas, Saint Paul
Le 11 juin 2001, Monseigneur Patrick LE GAL adresse au Père Bruno DUCOUX la réponse suivante : « J’ai écrit aux membres du bureau du conseil Presbytéral pour avis, selon le droit. Compte tenu des réponses reçues, je vous informe de mon accord sur votre projet de créer une seule aumônerie, avec deux lieux de culte. Les lieux de culte gardant leur saint patron et l’ensemble pouvant être mis sous le patronage de Charles de FOUCAULD. Cette aumônerie sera desservie par un aumônier et un aumônier adjoint. Un décret devra formaliser cette érection ».

Le samedi 6 avril 2002 à 20h30 en la chapelle Saint PAUL, l’acteur Charles LAUGIE fait, pendant plus d’une heure, l’évocation de la vie de Charles de FOUCAULD. Décor sobre et désertique (la chapelle et le chœur sont vidés, seules trois caisses restent pour faire un semblant de casemate du père ermite). Cinquante-sept personnes ont assisté à la représentation.

Le vendredi 23 mai 2003, aux écoles de COËTQUIDAN, s’est déroulée la journée « Charles de FOUCAULD », organisée par l’aumônerie catholique et des élèves-officiers des 2e et 3e bataillon de l’E.S.M. et de la 2e brigade de l’E.M.I.A. ; sous la coprésidence de Monseigneur Patrick LE GAL, Évêque aux Armées et de Monsieur le Général de division Bruno CUCHE, Commandant les Écoles. (1)

A 17h30 le général Cuche, accompagné par deux élèves Saint-Cyriens déposent une gerbe devant la stèle “Charles de Foucauld et Laperrine”. Ce geste rappelle l’amitié qui unissait les deux hommes. A l’issue de la messe, et après avoir béni le tableau fixé au mur à droite de l’autel, représentant le Père Charles de FOUCAULD (2) ; Monseigneur Patrick LE GAL officialisa la création de la “Paroisse militaire Charles de Foucauld”.

Le général Cuche déposant la  gerbe devant la stèle ; en arrière plan au centre, l’auteur de cet historique
Le général Cuche déposant la gerbe devant la stèle
(1) Conférenciers intervenant à cette journée : Général RICHOU et Général de SUREMAIN.
(2) Ce tableau (ci-dessous à gauche) « huile sur toile de 149x89 », peint d’après une photographie du Père de Foucauld devant l’ermitage de Beni-Abbès, a été offert par M. Philippe LEJEUNE, peintre officiel des armées. Il est arrivé aux Écoles le 29 novembre 2002, lors de l’exposition itinérante des peintres des armées ; il appartient depuis au Musée du Souvenir. M. Philippe Lejeune, né le 15 novembre 1924 à Montrouge, est décédé le 24 avril 2014.

Lundi 1er décembre 2008 - Chapelle Sainte Jeanne d’Arc
Messe en l’honneur du Bienheureux Charles de Foucauld - Saint-Cyrien et Ermite
Tableau de Charles de Foucauld
Il y a 92 ans, le 1er décembre 1916 à 19 heures, Charles de Foucauld trouvait la mort devant son fortin de Tamanrasset. Pour commémorer cet événement, une cérémonie a eu lieu à Coëtquidan le 1er décembre 2008, dans la paroisse militaire qui porte désormais son nom.

Organisée par les élèves officiers du 2e bataillon et présidée par son Excellence Monseigneur Raymond Centène, Évêque de Vannes, cette célébration débuta à 19 heures, par une messe à la chapelle Sainte Jeanne d’Arc.

Elle fut suivie, à 21h15, d’une procession aux flambeaux sur un itinéraire reliant les deux chapelles de la paroisse.

Le Père Vénard et Mgr Centène
Tableau de Charles de Foucauld déposé à la
chapelle Ste Jeanne d’Arc pour la cérémonie
  Le Père Christian Vénard
suivi de Mgr Raymond Centène
Remontant la rue Charles de Foucauld pour emprunter ensuite la route Sud du camp bâti, elle se termina à la chapelle Saint Paul. Une fois le tableau de Charles de Foucauld remis à sa place, l’assistance participa à l’adoration du Très Saint Sacrement. Ce trait d’union symbolique était bien dans l’esprit des initiateurs de la création de la paroisse.
Les casoars devant l’autel Les prêtres pendant l’office de 19 heures
Autel de la chapelle Ste Jeanne d’Arc avant l’office.
Les casoars de chaque côté de la relique, rappellent que
Charles de Foucauld fut Saint-Cyrien
Le Père Christian Vénard, Aumônier de la paroisse militaire -
Mgr Raymond Centène, Évêque de Vannes - le Père Jean-Paul Cado,
Curé Doyen de Guer - Le Père Joseph Mahé, Recteur de Saint Raoul
Relique secondaire de Charles de Foucauld La procession de 21h15
Relique secondaire de Frère Charles de Jésus (Collection privée) Procession entre les deux chapelles, sur environ 2 kilomètres
JE SUIS VENU FAIRE NON MA VOLONTÉ MAIS LA VOLONTÉ DE MON PÈRE       Voilà ce qu’avait écrit Charles de Foucauld sur cette feuille de papier qu’il avait accrochée dans sa cellule de Tamanrasset
Page précédente   Page suivante