Ksawery PRUSZYNSKI            
Brouillons du texte original de la dédicace au revers du tableau de la :
“Vierge de Czestochowa” ou “Madonna Mikulinska”, écrite de la main de Ksawery PRUSZYNSKI le 17 février 1940,
dans la salle d’un restaurant de Comblessac où les officiers polonais avaient leurs habitudes. Collection privée.
Ci-dessous sa traduction en français, écrite par lui-même.
 
Franciszek Ksawery PRUSZYNSKI est né le 4 décembre 1907 en union soviétique, dans la province de Volhynie, aujourd’hui rattachée à l’Ukraine.
Sa famille est ruinée par la révolution russe de 1917. Orphelin de père très jeune, il s’enfuit en 1918 avec sa mère et son frère à Cracovie en pologne, où il poursuit des études de droit et commence une carrière de journaliste.
En septembre 1936, grâce à un prix de journalisme obtenu en juin, il débarque en Espagne pour couvrir la guerre civile qui y fait rage. Il en écrira un livre intitulé : “Espagne Rouge”.
En 1939 il est en Allemagne d’où il couvre les différents événements liés à la montée du régime nazi.
Après la défaite militaire de la pologne fin septembre 1939, il rejoint la France et s’engage dans la nouvelle armée polonaise reconstituée à Coëtquidan.
De novembre 1939 à mars 1940, il séjourne à Comblessac au sein de la 11e compagnie d’élèves officiers polonais où, entre autres exercices militaires, il continue d’écrire.
Ayant obtenu le grade de sous-lieutenant il partit pour Narvik en avril 1940 et participa à la campagne de Norvège à la tête d’un groupe de fusiliers ce qui lui a valu sa 1re croix de guerre.
Après cette campagne, il revient en France occupée avec un camarade où ils repassent par Comblessac, affamés et dépenaillés. Les habitants leur fournissent des habits, un vélo, et ils repartent pour l’Angletterre.
A Londres il écrira plusieurs ouvrages ; et dans l’un d’eux il détaillera son séjour à Comblessac et le très bon accueil de la population à l’égard des polonais et aussi un chapitre dédié à “la Madone de Mikulinska”.
Par la suite, officier reporter de guerre, il débarque en normandie le 15 août 1944 avec la 1re division blindée polonaise du général Masczek où il a été grièvement blessé alors qu’il se trouvait à bord d’un char. 2e croix de guerre.
Fin 1945 il fut nommé conseiller à l’ambassade à Washington puis à l’ONU tout en continuant ses activités d’écrivain. En 1948, il est nommé ambassadeur de Pologne à La Haye aux Pays-bas.
Il est mort accidentellement (?) à 43 ans, le 13 juin 1950 sur une autoroute allemande près de Dusseldorf alors qu’il se rendait à Varsovie. Il s’était marié en 1934 et a eu trois enfants. Il est inhumé à Cracovie.