Plateau de “Pratzen” et “2S” à Coëtquidan            
Promotion E.S.M.  N° 89  “ du CENTENAIRE D’AUSTERLITZ ”  1904-1906
Promotions du 4e bataillon  “ VICTOIRE D’AUSTERLITZ ” de nov. 2005 à nov. 2006
Le site d ePratzen à Coëtquidan, pris ici en été
Site de Pratzen à Coëtquidan, évoquant fidèlement celui situé en république Tchèque sur lequel se déroula la bataille d’Austerlitz, le 2 décembre 1805. En partant de la droite : les villages de TELNITZ, SOKOLNITZ, PRATZEN et plus loin au centre, on devine le clocher d’AUSTERLITZ. Dans les vallées formant un V ; au premier plan coule le ruisseau marécageux - le GOLDBACH - et dans celle en diagonale à gauche celui du - LITTAWA -.
Le 2 décembre ou (2S) marque à la fois le 1er anniversaire du sacre de l’Empereur, la victoire d’Austerlitz et le baptême du feu des premiers officiers issus de Saint-Cyr. La célébration de cet événement remonte au second empire et a revêtu plusieurs formes ; depuis 1956 elle a lieu sur ce terrain et a pris celle d’une reconstitution historique.
Elle réunit aujourd’hui l’ensemble des formations de Coëtquidan ; ESM, EMIA et 4e Bataillon.

Le vrai champ de bataille est situé entre Slavkov (Austerlitz) et Brno (Brünn). Deux armées s’y sont affrontées, la Grande Armée de l’Empereur des Français Napoléon Ier et l’armée coalisée des empereurs Alexandre Ier de Russie et François Ier d’Autriche. Environ 74 000 soldats français et italiens se sont déployés contre 94 000 soldats russes et autrichiens dont 25 000 cavaliers.

Les divisions du Maréchal Soult, s’emparent Pratzen
Les divisions du Maréchal SOULT s’emparent de Pratzen
Cette reconstitution historique à laquelle participent quelques 800 élèves, est fidèle sur la fond ; organisée et dynamique, elle est ponctuée de quelques anachronismes (les perches), qui sans fil conducteur -gracieusement offert- pourraient dérouter un spectateur non éclairé. Transformée en une vaste mêlée où les élèves s’affrontent durement, la bataille se termine par un rassemblement général devant l’empereur Napoléon 1er et sa garde - Le grand carré -. Soldats je suis content de vous !
Diaporama : Reconstitution de cette bataille le 30 novembre 2013, organisée par la promotion E.S.M. “Lieutenants Thomazo” - “2S 208
Octobre Novembre Décembre Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet
A U S T E R L I T Z
L’année 1805 sert d’année 1 (un) et chaque mois de l’année est désigné par une lettre du nom Austerlitz ; les mois d’août et septembre correspondant aux vacances scolaires, ne sont pas répertoriés.
Par exemple : le "2S 200" désigne le 2 décembre 2005 (année du bicentenaire de la victoire d’Austerlitz).
La cavalerie de Murat et les troupes combattantes retraversent le Golbach

L’Azuré des mouillères
Espèce protégée de papillon vivant dans la zone humide devant Pratzen
L’Azuré des mouillères est un papillon ayant le dessus des ailes bleu pâle chez le mâle et brun grisâtre chez la femelle. Le revers est orné de deux lignes de points noirs cerclés de blanc. La gentiane pneumonanthe présente dans cette zone humide lui permet de se reproduire ; il pond ses oeufs dans la corolle de la fleur (début août) dont ses chenilles se nourrissent. Ce papillon est considéré comme quasi menacé à l’échelle du monde et en danger en France où il est strictement protégé. Dans le camp, la présence de l’azuré est connue des naturalistes depuis 2003.
Suite à un remblaiement réalisé en 2009, une partie de l’habitat à gentiane du site à été détruite. L’office National de la Chasse et la Faune Sauvage a alors assuré un rôle de police de l’environnement et de sensibilisation afin d’aider le ministère de la défense pour la prise en compte de cette problématique. Un suivi annuel et des méthodes de gestion adaptées ont été mis en place permettant de respecter le code de l’environnement et de maintenir la faune et la flore protégée du site. La population d’azurés présente ici est l’une des plus importantes de Bretagne et de l’ouest de la France.
Cette zone humide, située de part et d’autre du ruisseau du “Vau Lorient” (le Goldbach pour la bataille d’Austerlitz) ne connaît aucune activité militaire pendant la période de reproduction du papillon. Utilisée uniquement début décembre, elle est signalée par ce panneau posé au printemps 2015 sur le terre-plein devant Pratzen. (Photo prise le 6 juin 2015)
Il est bien sûr toujours interdit de pénétrer dans ce terrain militaire.
Partenaires : GRETIA, GRoupe d’ETudes des Invertébrés Armoricains - Office National de la chasse et de la faune sauvage - Armée de Terre - Écoles de Saint-Cyr Coëtquidan.

Page créée le 2 décembre 2006, actualisée le 2 décembre 2013 et le 8 juin 2015