Statue du Connétable DU GUESCLIN            
           Promotion E.M.I.A.  N° 6   “ CONNÉTABLE DU GUESCLIN ”   1966 - 1967
Promotion E.O.R.  N° 302   “ DU GUESCLIN ”  décembre 1982 à mars 1983
Connétable Du Guesclin. Statue en marbre de carrare de Pierre-Charles BRIDAN (1766-1836), offerte en 1933 par le château de Versailles à l’E.S.M. de Saint-Cyr et placée à l’orée du Bois Nord.
Elle est arrivée à Coëtquidan en 1966 à l’occasion de l’inauguration de la nouvelle école par le général de Gaulle. Elle a été placée à droite de l’entrée de l’axe noble, au carrefour du CD 724 (anciennement RN24). Elle pèse 7 tonnes.
Connétable de France, Bertrand du Guesclin naquit à la Motte-Broon près de Dinan en 1320. Il combattit pour Charles de Blois puis pour Charles V. Prisonnier à la bataille d’Auray, il est racheté et s’occupe alors de débarrasser le pays des “grandes compagnies” qu’il mènent en Espagne.
De retour en France, il combat les anglais par une lutte de harcèlement qui préfigure les actions des Chouans, des résistants ou des commandos. Il meurt en 1380 à Chateauneuf de Randon (Lozère).
Sa dépouille repose à la basilique Saint Denis.
Le 21 juillet 2020, les deux statues de Bayard et Duguesclin ont été transportées par camion à l’entrée Est du camp bâti. Elles ont été placées en haut de la côte avant le cinéma Bonaparte, de part et d’autre de la route et dans la même configuration. La statue de Duguesclin, trop fragilisée, avait été restaurée sur place avant son transport. Celle de Bayard a été restaurée à son nouvel emplacement.
Dans le même temps, le muret rue de Saint-Cyr portant l’inscription “ECOLES DE SAINT-CYR COETQUIDAN”, a été démoli et reconstruit devant le cinéma Bonaparte en lieu et place de la stèle “DE LATTRE”. Celle-ci a été déplacée à 50 m sur la pelouse à l’entrée du mess DE LATTRE. Photos ci-dessus : 17 avril 2011.
Plan large de l’entrée Nord à partir du CD 724, Beignon-Ploërmel. Photos ci-dessus : 17 avril 2011
Présentant un risque de chute et pouvant occasionner des blessures, ces statues,
fragilisées par le temps avaient été entourées de grillage.
Ci-dessus, la même entrée suite à la dissolution de l’EMCTA le 31 juillet 2010 puis de l’EAM le 20 juillet 2013
(suppression des inscriptions muret de droite). Photo 8 septembre 2018
Le 21 juillet 2020, la même entrée suite au déplacement des statues.